Ce qu’ils voient dans notre univers

Joseph Epes Brown:  »Il nous faut cesser d’être une partie, un fragment imparfait, et comprendre ce que nous sommes vraiment afin d’élargir notre conscience jusqu’à inclure en nous l’univers. »

L’univers selon nos astronomes.

L’éclipse annulaire du Soleil du 21 juin à voir en direct sur la chaîne de VirtualTelescope. © VirtualTelescope.eu, Youtube https://www.virtualtelescope.eu/webtv/Rappelons qu’une éclipse annulaire se produit lorsque, sur son orbite, la Lune se retrouve la plus éloignée de la Terre. Son diamètre apparent est alors légèrement plus petit que celui de notre Soleil. Et ne suffit donc pas à l’éclipser totalement. Ce 21 juin 2020, la Lune occultera tout de même quelque 99,4 % du Soleil. On n’est pas loin de la totalité !Une année astronomique:

5 juin : deuxième éclipse lunaire pénombrale de l’année. La Lune baigne cette fois à 59 % dans la pénombre de la Terre.

21 juin : anneau de feu pour le solstice de juin. Une éclipse annulaire du Soleil sera visible dans le centre de l’Afrique, le sud de l’Asie, la Chine et l’océan Pacifique.

26 juin : Périhélie de 2P/Encke, la comète qui est à l’origine de l’essaim météoritique des Taurides et peut-être aussi du corps qui s’est écrasé dans la région de Toungouska, en 1908. D’une magnitude estimée à 8, l’astre sera visible dans une paire de jumelles par une nuit noire dénuée de pollution lumineuse.

5 juillet : troisième éclipse lunaire pénombrale de l’année. Visible cette fois dans le sud de l’Europe. 36 % de notre satellite plongera dans la pénombre de la Terre.

14 juillet : opposition de Jupiter. La planète géante sera à 619 millions de kilomètres de la Terre.

15 juillet : opposition de la planète naine Pluton.

20 juillet : opposition de Saturne.

9 août : occultation de Mars par la Lune. Visible en Amérique du Sud.

12-13 août : c’est le moment d’observer la plus célèbre pluie d’étoiles filantes de l’année qui est aussi l’une des plus belles, les Perséides.

6 septembre : La Lune passe devant Mars. Visible en Amérique du Sud.

11 septembre : opposition de Neptune.26 septembre : Périhélie de la comète 88P/Howell. Comme sa magnitude ne devrait pas être inférieure à 9 donc, elle sera exclusivement observable dans des jumelles ou un instrument astronomique. Elle sera cette nuit-là entre la Balance et le Scorpion.

3 octobre : occultation de Mars par la Lune visible à la pointe sud de l’Amérique.

10 octobre : maximum de la pluie d’étoiles filantes des Taurides.

13 octobre : opposition de Mars. Quelque 62,7 millions de kilomètres séparent la Terre de sa voisine, la Planète rouge.

21 octobre : pic d’activité de l’essaim météoritique des Orionides.31 octobre : opposition d’Uranus.

17 novembre : c’est l’heure de sortir admirer la pluie d’étoiles filantes des Léonides.

30 novembre : la quatrième éclipse lunaire pénombrale de l’année (immersion 74 %) sera visible exclusivement en Asie, Australie et Amérique.

13-14 décembre : pic d’activité de la plus belle pluie d’étoiles filantes de l’année, les Géminides. Attention : cette année, cela tombe lors de la Nouvelle Lune, autrement dit, point de lumière gênante dans le ciel pour admirer le maximum de météores.

14 décembre : la seule et unique éclipse totale de Soleil de 2020 ne sera visible que dans une toute petite partie des terres émergées. L’ombre de la Lune balaiera le sud du Chili et l’Argentine. L’Amérique du Sud et une frange de l’Antarctique observera quant à elles, une éclipse partielle du Soleil. La totalité au maximum sera de deux minutes.

21 décembre : Jupiter et Saturne se frôlent au-dessus de l’horizon sud-ouest au crépuscule. Une magnifique conjonction à photographier dans les lueurs du crépuscule et sinon à admirer à l’œil nu, aux jumelles, et les planètes individuellement dans un instrument.

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/astronomie-astronomie-evenements-ne-pas-manquer-ciel-2020-65785/

L’univers selon les énergéticiens

Le couloir de feu.

L’entrée dans les énergies de l’été a lieu alors que nous traversons le couloir de feu activé par les triples éclipses du 5 juin, 21 juin et 5 juillet 2020. Un passage triangulaire hautement vibratoire qui rallume le feu et la lumière sur la terre, intensifie la cadence énergétique et sonne l’état d’urgence. L’autorité et la bienveillance de ce feu nous placent cependant sous protection et suggèrent de nous démunir, de nous dépouiller, de nous purger pendant ce passage estival. Ce travail de purification amène à une décomposition de nos anciens aspects de soi et des liens anciens de pouvoir notamment patriarcaux et matriarcaux. Il est important dans cette approche de laisser partir ce qui est “mort”, de laisser faire et de laisser agir. Ce feu nous pousse à quitter urgemment. Il nous pousse vers la sortie. C’est le clap de fin ou le couperet final après des années d’abus et de domination. Ce passage solaire coupe et met fin à un passé, une histoire, un karma et ouvre vers un nouveau champ de possibles. Les deuils notamment liés à la petite enfance peuvent être vécus successivement. Être et vivre à partir du cœur nous demande de ralentir, de nous adapter à un nouveau temps afin de sortir du sacrifice humain et permettre ce processus intense de transmutation solaire.

Le retournement intérieur et le bouleversement des matrices.

À l’image de la rotation des pôles terrestres qui se déplacent, nous sommes invités à un changement de polarité et à vivre ce processus de retournement intérieur. Cette rotation énergétique nous demande de revenir à notre source nourricière originelle. Notre jardin émotionnel s’adapte à de nouvelles fréquences qui s’impriment dans nos matrices et déstabilisent notre terrain génétique. Notre horloge biologique peut être chamboulée dans ce passage. Ces fréquences bouleversent nos habitudes, nos repères au quotidien. Il est important de s’autoriser à “disparaître”, de faire une pause, de se replacer dans notre coquille, de faire une lecture émotionnelle afin de mieux repenser notre vie et de lui donner une nouvelle amplitude. La réinitialisation de notre matrice émotionnelle permet de remettre les pendules à l’heure, de retrouver un meilleur alignement à soi. Ce processus peut entraîner de nombreuses restructurations et remaniements en interne comme en externe, des changements de statut social, économique, familial. Il nous impose de d’expansion.

Recouvrement et guérison de l’âme de l’humanité

L’accélération des fréquences cristallines permet de recouvrir notre âme. L’activation du noyau cristallin terrestre fait remonter les cadeaux et joyaux des profondeurs. L’impulsion de ces fréquences nous fait redescendre profondément à l’intérieur de nous-mêmes et nous permet d’incarner nos aspects les plus purs et lumineux. Au fur et à mesure où nous nous réalignons dans le cœur, nous convergeons vers l’âme, le soi. Les lignes unificatrices permettent la pacification des combats cœur/mental, ego/âme. L’amour s’incarne à partir du moment où nous sommes ouverts et illimités dans notre expansion et don de soi. Le recouvrement d’âme de l’humanité permet des guérisons de plus en plus spontanées et spectaculaires. Soyez attentifs aux rencontres, car elles vous permettront de retrouver une partie de ce que vous avez perdu ou qu’il reste à soigner. C’est un passage de réunification dans le cœur intensif. Vous pourriez vous redéfinir, revenir à votre identité véritable, vous redécouvrir sous un nouveau jour. Ce passage nous redresse et nous fait relever la tête. Nous nous réalignons à notre plan divin. C’est un passage Love qui réunifie les cœurs perdus et favorise les retrouvailles d’âmes sur le plan cosmique.

par Marina Paregno(Source: femininbio.com)

Il faut comprendre que l’astronome pose son œil en tant que spectateur positionné sur la terre (en tentant d’être non biaisé), mais le simple fait que son observation a comme point de référence la terre, qu’il ne peut s’extraire de sa réalité terrestre en tant qu’habitant de la terre regardant le ciel, vient porter une courbe interprétative à ce qui se passe dans l’univers. Celui-ci à travers sa grille de lecture et son regard devient la réalité de son Monde!

Dans le cas de l’article de Madame Paregno la grille de lecture se fait selon une autre toile de fond, astrologie, spiritualité sont au cœur d’une lecture  »humaine » . L’observation et interprétation d’un seul être cherche à s’étendre à l’univers…

Nous aimons faire ces présentations des façons de conceptualiser le monde… Cela a le mérite d’illustrer la diversité des possibles, les filtres que chaque groupe d’humain dans un contexte de référence qui lui est propre est en mesure d’interpréter, de relater et d’intégrer. Dans ce cas-ci quel regard est le plus réel?…

BIEN, le magazine qui fait du BIEN… les méthodes ancestrales, les approches innovantes et les nouvelles tendances à votre portée! 6 numéros format numériquePour un petit moment encore à 29,95$ CA https://bit.ly/2Twt8kU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.