Pourquoi j’ai choisi de consulter en acupuncture?

Aux prises avec un vilain mal de cou, sur les recommandations de mon entraîneure, j’ai consulté une acupunctrice. Cette thérapeute passionnée, formée à la fois dans une approche chinoise et nord-américaine, m’a consacré le temps nécessaire à la compréhension de mes tensions.

La médecine traditionnelle chinoise, ou MTC, a la particularité de voir l’être humain comme un système à part entière, lié à ses habitudes et ses expériences de vie. Pour la MTC, nous ne sommes pas juste un ensemble de symptômes.

De nombreux thérapeutes en approches complémentaires, tels que les praticiens en Shiatsu, les naturopathes et naturothérapeutes, les consultants en Ayurvéda, offrent une prise en charge de notre santé à partir du moment où on entre dans leur bureau. Ceux-ci ont suivi des formations cumulant parfois jusqu’à plus de 3000 heures, s’étendant d’une à trois années d’études. C’est le sentiment d’être à la bonne place qui guide leur choix de devenir des thérapeutes naturels; c’est une décision qui a été longuement mûrie et qui se prend souvent tardivement.

Nous bénéficions d’une écoute et d’un accueil compréhensif, d’une spécialisation qui complémente efficacement la base de nos services médicaux.

De la posture, les expressions de mon visage, le teint de la peau, la façon dont je bouge, l’acupunctrice a perçu que ma fatigue qu’on appelle le Qi des reins, avait besoin d’être redynamisé! Je me suis sentie comprise. Elle a pris

le temps de décoller les tissus de mon dos par un traitement aux ventouses, puis elle a patiemment laissé mon corps faire son travail.

Après avoir procédé à ce décollement salutaire pour ma circulation lymphatique, elle a appliqué des aiguilles le long de certains méridiens responsables de mon équilibre émotionnel. Je me suis sentie comme un porc-épic heureux, mais combien soulagée de sentir mon corps supporté et ainsi reprendre son souffle!

Le lendemain, j’avais l’impression d’avoir effectué une cure favorisant le renouvellement de mes cellules. Cette expérience m’a révélé qu’une action attentive intégrée à nos habitudes est une façon de prévenir les maladies et d’optimiser notre santé.

Nous avons de la chance d’avoir accès au savoir-faire de nombreux praticiens qui unissent leurs compétences pour assurer notre mieux-être.

s’abonner à BIEN MAGAZINE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *